Noirmoutier et la Vendée 2013

      Les photos de Paul Thellier :  L-ile-de-NOIRMOUTIER                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Un clic pour quelques clichés:Carte Noirmoutier

 

Noirmoutier et la Vendée du 30, 31 mars et 1er avril 2013

Départ Samedi matin à 8 h de la maison avec un petit 4°. Arrivée sur Chartres une véritable tempête de neige s'abat sur moi jusqu'au Mans. Heureusement cela ne tient pas. Puis vient ensuite le brouillard, la pluie et le vent. Tout cela sur 430 km. Un vrai festival pour motards !
Est-ce pour une balade printanière que nous étions conviés ou pour une hivernale ?
Je suis pile poil à midi au rendez-vous sur le parking du Leclerc.
Beaucoup de monde déjà sur place car nombreux sont ceux qui ont fait le trajet en deux jours.

Après un déjeuner frugale au chaud, nous enfilons à nouveau nos tenues de pluie et partons pour Aubigny, petit village de Vendée, où nous devons visiter « l'espace des records », une association s'en occupe et tente de regrouper des objets anciens à taille gigantesque réalisés en matériaux naturels, vannerie, bois, cuir etc.
Les bénévoles expliquent avec grand enthousiasme les détails de chaque record mais confirment également que ces records sont très éphémères car battus chaque jour, ce qui fait la difficulté d'un tel musée.

Un chapeau pour 10 têtes

Direction Saint Hilaire de Riez, petit village typique dans la forêt de Sion où nous attend un « pot » organisé par nos gentils guides. Comme il y a deux ans, mais avec un froid glacial au lieu des 24° de notre dernière visite, la famille nous a concocté un délicieux goûter. Brioche vendéenne, confiture maison, cidre, rosé.....tout y est pour nous régaler !

Route très sympathique alternant pinèdes et bocages vendéens où se nichent une multitude de petites maisons blanches aux toits de tuiles orangées.

Arrivée à notre Hébergement *** à Saint jean de Monts, avec piscine, billard, bar....
Vu le temps, les maillots de bain resteront dans la valise. Peut-être nos amis(ies) ardennais tenteront-ils le plongeon ???
Les chambres sont vastes et bien équipées, sauf en eau chaude ???
Dur, dur la douche. Nous étions tous à peu près congelés, alors une douche froide......
Mais la bonne humeur est de la partie et rien n'arrête les vroameuses et vroameurs.
Dîner de bonne qualité, servi par une serveuse aussi souriante qu'efficace.
Merci à elle pour son sourire.

Le dimanche matin, petit déjeuner à partir de 7h30....dur, dur, dur !
Surtout que nous changeons d'heure et donc une heure de moins de sommeil.

Grosse surprise lorsque nous approchons de nos motos : elles sont complètement givrées par l'humidité et le froid de la nuit (-2°)
Séance de dégivrage improvisée avec les moyens du bord.

En trois groupes, sous un ciel bleu ensoleillé, nous cheminons vers La Barre de Monts chez Monsieur David Lecossois, ostréiculteur de métier pour une visite commentée.
Explications détaillées et fort instructives, avec mise en fonctionnement du matériel.
Tout le monde est gelé, un vent fort souffle en bord de mer et nous glace les os et le reste....
Heureusement une dégustation 3 étoiles nous attend dans une petite salle aménagée : une demi douzaine d'huîtres toutes fraîches, avec un petit vin blanc, tartines de pain et beurre.
Délicieux !

Puis nous repartons sur Noirmoutier pour un déjeuner libre. Au chaud de préférence car aujourd'hui le pique-nique est exclu. Avec Eric nous optons pour une crêperie « l'Her du Temps » qui va se révéler être une superbe adresse et ou presque la totalité du groupe va nous rejoindre.

Petit pèlerinage obligatoire au passage du Gois, cette route sous la mer, à marée basse, longue de plus de 4 km avec une météo meilleure qu'il y a deux ans. Nous traversons au sec et sans encombre cette voie mythique ou une multitude de pécheurs amateurs, râteau et seau à la main, le dos courbé profitent de la marée basse pour agrémenter la pitance du soir.

Cheminement agréable par les petites routes vers Saint Gilles Croix de Vie ou nous embarquons sur un petit bateau bleu à fond plat pour une balade en mer. Découverte des nombreux ports des environs et leur histoire. La balade se fera en deux groupes, le bateau ne pouvant accepter que 25 personnes.

Retour à notre hébergement pour le premier groupe du bateau, ce qui nous permettra d'avoir un peu d'eau chaude pour la douche.
Repas pris en commun et dodo relativement tôt pour beaucoup.

Lundi matin, fini la grasse matinée de dimanche, petit déjeuner servi à 7h30 mais départ à 8h30 au lieu de 9h. Et ce matin pas à dégivrer les motos. Il fait froid mais pas d'humidité.
Le ciel est bleu et le soleil brille.

Arrivée sur la belle île de Noirmoutier, sa fameuse plage de la Guérinière, son blockhaus R627 de la batterie de Tirpitz, situé sur la plage de sable fin de La Cantine et réhabilité après 70 ans d'abandon par une association de collectionneurs de matériels roulants anciens (NVA).
http://humeurs85ileno.blogspot.fr/2013/01/wings-of-freedom-commemoration.html


Une équipe de passionnés nous attend dans le froid et le vent malgré le soleil qui tente de percer.
Le blockhaus étant petit, nous sommes obligés de faire 4 groupes pour pouvoir pénétrer à l'intérieur. Il est resté dans son jus, ce qui donne une touche d'authenticité et une certaine atmosphère.

 

Petite balade sur l'île par les petites routes, puis affamés que nous sommes après ce grand bol d'air marin, direction « Le Gabion « à Soullans pour nous restaurer.
Repas servi avec rapidité car beaucoup d'entre nous ont pas mal de kilomètres à faire.
En particulier Nathalie et Christian qui avalent leur dessert rapidement et entament la série des bisous avant de s'en retourner.

Merci à tous pour ce très agréable week-end de Pâques.

A bientôt,

Philippe Sapanel                lire aussi :Ile de Noimoutier et Vendée, ainsi que : Noirmoutier: 11.12.13 avril

Revenir tout en haut de la page