Drôme Provençale PHS

La Drôme Provençale du 10 au 13 juillet

 Pour la vidéo de Marcel Keller, un clic: ICI.

Le nougat de Montélimar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Vendredi

Le rendez-vous est donné sur le parking du centre commercial du Soleil Levant à Montélimar.

Montélimar, capitale du nougat.

Petite routes sinueuses et chemins forestiers,  avec parfois des gravillons. Mais c’est la coutume, il faut que je m’habitue. Champs de lavandes, ou plutôt de lavandins, sous les 800 mètres d’altitude, embaument le parcours. Vignobles à perte de vue. Chaque bout de terrain est exploité.

Nous traversons le très beau village de Roussas puis la très agréable ville de Valréas.

 

Visite de la fabrique de nougats « d’Arnaud Soubeyran ».

Ici, tout se cuit au chaudron de cuivre et au bain-marie depuis 1837. Et utilise que des produits du terroir. Visite de la fabrique et du musée avec petit film retraçant la vie de l’entreprise.

La boutique est un lieu de péchés pour les gourmands, car il ni a pas que le nougat mais aussi pralines, guimauves, calissons, fruits secs, caramels…..

Dégustations copieuses de biscuits maison et direction le magasin pour se laisser tenter et remplir les valises de produits locaux.

Petit arrêt à Taulignan et son fameux monastère dominicain pour se désaltérer.

Arrivé à notre hébergement à Villedieu, ancien village de Templiers, à La Magnanarié, où nous attend toute l’équipe.

Pas de WC dans les chambres et pas de douche non plus pour certaines. Moustiques, chaleurs, bruits de la route, croassement des grenouilles pour certains. Mais le cadre est très agréable et le personnel au petit soin. Et la piscine est très appréciée après la chaleur de la journée ( entre 34 et 39°)

Très bon repas pris en commun dans le jardin ombragé. Ensuite, balade au village voisin pour un certain nombre de « couche-tard ».

Samedi

Nous profitons d’un arrêt à Rémuzat pour faire les courses.

Pique-nique à Valdrôme, la vue et la route sont magnifiques. Tout en haut, n’est-ce pas Christian !

Un peu d’ombre fait du bien car aujourd’hui le thermomètre frôle les 36°.

Certains en profitent pour faire une petite sieste.

A Nyons, nous visitons une « Scourtinerie ». J’avoue que j’ai été obligé de regarder sur Internet car ce mot n’est même pas dans le dictionnaire.

Celle-ci est la dernière manufacture de Scourtins de Provence. Cela consiste à fabriquer des tapis multicolores jusqu’à 2m50 de diamètre en fils de coco multicolores, mais aussi des filtres pour l’extraction des huiles depuis 1882. L’atelier est dans sa configuration d’origine et ses machines d’époque. Très belle démonstration de la patronne et de sa fille.

Michel à un moment d’inattention et chute sur une racine d’arbre centenaire, avec sa BM. Plus de peur que de mal, juste un verre de rétro à remplacer, mais le moral en a pris un coup.

J’adore l’architecture des maisons du coin. Route et macadam super adhérent, sauf à quelques endroits où le goudron fond étant donné la chaleur. Et là, attention cela glisse.

Avons roulé très fort et enchainé les virages avec ardeur et plaisir. Un feu de forêt débutait lorsque nous sommes passés et les pompiers assistés d’un hélicoptère était déjà en action.

Dimanche

Départ pour le Mont-Ventoux. Beaucoup de monde mais un peu de fraicheur nous fait du bien (24°). Pas facile de se garer. La vue est magnifique. 1911 mètres, c’est une vue à 360° que nous avons.

Il parait qu’un détraqué s’est amusé à jeter des clous de tapissier sur la route où passent les nombreux cyclistes.

Redescendons un peu pour trouver un coin un peu à l’ombre pour pique-niquer. Nous trouvons, mais à chaque pied d’arbre des crottes de chèvres et de moutons.

La température monte lentement mais surement à 39°. Il fait chaud sous le casque !

Mais l’itinéraire est splendide et les routes en bon état. Il faut bien user les côtés de nos pneus et c’est avec plaisir que nous nous adonnons à cette tâche.

Visite de la ville de Nyons et de son port par une partie du groupe 2. Les autres se sont précipités à la piscine de notre hébergement.

Lundi

Retour sur Nyons avec des routes de plus en plus magnifiques et des panoramas à couper le souffle. Visite de « l’Oliveraie du Domaine de Rocheville » qui produit la Tanche : l’olive noire de Nyons, au goût remarquable. Le propriétaire est un passionné et nous transmet une partie de son savoir et de son expérience. Olive, cerise, abricot….tout y passe !

Dégustation rapide à la boutique. J’aime beaucoup l’huile naturel qui a un goût neutre, mais comme je ne rentre pas de suite à la maison, j’ai un peu peur de transporter une bouteille d’huile par cette chaleur.

Nous rentrons rapidement, car le temps passe vite. Il fait toujours chaud, mais le Mistral s’est levé.

Dernier déjeuner à la Magnanarié avant de nous quitter, ou, pour certains de nous retrouver autour du Bassin d’Arcachon.

Merci à Thierry et Line, entre autres, pour cette organisation toujours au top.

A bientôt,

Philippe Sapanel

 

Pique-nique à Valdrôme

Un Scourtin en cours

 

Nos sirènes au repos

Il fait chaud dans la Drôme

Nyons : vue du pont

Soirée animée par Gégé

Avec le propriétaire dans les oliviers

Huile d'olive de Nyons