Ce week-end Alpin, à peine terminé, voici déjà les premières photos, elles nous viennent de Gilles et Marie Vézilier-Duplay.DSCN1329

Un clic sur la vignette, qui suit, et vous visionnerez l'album complet de nos amis :

 

IMG 0024Et sur celle-ci, les photos d'Alain et Isabelle Tridon.

 

                           Par ici, les chouettes clichés

               d'Annie et François Vernier:P1140063

 

 

 

 

Voici des belles photos de Fabienne et Paul Thellier:col-lautaret

 

Avec un super bonus= la vidéo de Gilles et Marie Vézilier-Duplay !:

 

 

 

Les Karellis du 12 au 14 juillet 2014

 

Samedi 12 juillet

 

Accueil à Aix les Bains comme lors du Massif de la Chartreuse il y a tout juste un mois. 

Mais cette fois ci sur le parking du centre commercial Marlioz et non sur le port avec vue sur le lac du Bourget 

Il pleut des cordes déjà depuis une semaine dans la région. Christian propose d’abréger notre road-book et d’annuler la balade de La Thuile où nous devions nous arrêter à l’Auberge du Lac pour savourer une boisson bien fraîche. Option unanimement acceptée, car la visibilité est nulle. 

Comme d’habitude le groupe 1 arrive bon dernier. 

Par conséquent, nous arrivons tôt à notre hébergement « du centre Azureva », dans un cadre magnifique, pour pouvoir profiter du sauna, hammam ou bains bouillonnants. Et comme par miracle la pluie s’est arrêtée dès la mise en route des moteurs de nos montures ??? 

Heureusement, car pour accéder à notre hébergement cela monte sacrément et les épingles à cheveux s’enchaînent sur plusieurs kilomètres. 

Centre immense, ou il est difficile de se repérer tant il y a d’escaliers et de pièces.  Les chambres sont impeccables et spacieuses.

Le repas type self est à la hauteur de l’établissement et la soirée karaoké organisé par le centre un peu moins faute de chanteur de talent. Mais bon, le tout est de participer.

Dimanche 13 juillet

Départ 8h30, sous le soleil, pour le fameux col du Galibier, le temps d’une photo puis nous enchaînons par le col du Lautaret. Nous passons de 29° à 12° brutalement. Beaucoup de brouillard, mais la vue est magnifique. Nous enchaînons les virolos avec dextérité mais avec quand même une petite appréhension, car si on se loupe, c’est le grand saut assuré. Entre les vélos, les motos, les randonneurs et les campings cars, c’est le billard à 3 bandes.

Les paysages s’enchaînent et la neige apparaît. Nous reconnaissons des champs ou la Gentiane pousse, des torrents à profusion avec une eau limpide et glaciale. Nous croisons un couple de randonneurs et leur âne mais également un fou qui traverse juste devant nous avec sa voiture et sa remorque sans nous voir. Freinage d’urgence, heureusement bien maîtrisé grâce à l’ABS. Plus de peur que de mal mais un grand coup de chaleur sous le casque.

 

Pause déjeuner à Bourg d’Oisans, ou un pique nique s’impose. Le centre Azureva nous avait donné à chacun un très copieux panier pique-nique. Un coin sympa où certains en profitent pour faire une petite sieste. 

Nous poursuivons par le col du Glandon, où il ne faut surtout pas glander du côté des virages car les « sportives » poussent derrière ! 

Cela fait du bien, pour nous autres parisiens, d’user un peu les flancs de nos gommards. 

Nous nous hâtons vers Saint Jean de Maurienne pour un arrêt rafraîchissement bien mérité. 

Des routes et des paysages à couper le souffle, et le soleil tape toujours aussi dur.

Un concours local de sculptures sur paille et foin, nous permet d’admirer l’originalité des créateurs. 

Retour à notre hébergement où certains et certaines avaient réservé la salle de Jacuzzi et ensuite  rassemblement du groupe pour le bar où les responsables nous offrent un pot d’accueil. Après le dîner, certains se précipitent pour assister au dernier match de football du Brésil. 

Lundi 14 juillet

 

Nouveau départ, toujours sous le soleil, pour Saint Jean de Maurienne, pourprofiter de la ville et de ses nombreuses gourmandises. Les produits locaux sont nombreux et une guide, qui a beaucoup d’humour, nous donne ses recettes et nous offre une petite dégustation avec fromages et vins du coin. 

Dernier repas au centre Azureva des Karellis avant de nous quitter. 

Philippe Sapanel

 

 

Votre Avis

Limiter la vitesse maxi de nos motos à 180 km/h?
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
Total des votes:
Premier vote:
Dernier vote: